Ashita no Sekai



 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin

Age : 23
Métier : Journaliste / photographe

Avatar : artwork by tomasz jedruszek retouché par Shun-hi
Messages : 49
Points : 118
Parmi nous depuis le : 23/11/2018


Civile extra-muros
Sujet: Eris Monroe
Ven 23 Nov - 19:04

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 25/11/2018
Réputation:
Arme(s) utilisée(s): couteaux et tout ce qui passe sous la main
Monroe Eris



▬ Age 23 ans
▬ Date de naissance 4 septembre 2042
▬ Nationalité  Française
▬ Groupe  Civil extramuros
▬ Métier  Photographe / journaliste
▬ Avatar  Spy by dashinvaine (tout ce que je sais dessus…)
▬ Code du règlement :
Spoiler:
 








Eris prend soin d’entretenir son physique, restait en forme. Son travail lui demande souvent de marcher longtemps, parfois courir et un peu de muscles, sans versé dans l’excès des bodybuilders n’a rien de déplaisant à l’œil. Elle a des muscles bien dessinés, toujours prêts à réagir au quart de tour dès la première menace, une silhouette fine et élancée, digne d’une personne bien nourrie. Elle a des cheveux long et noir qui lui tombent aux épaules qui encadre son visage calme et ovale. Elle est toujours coiffée de sorte qu’une mèche ne vienne pas tomber devant ses yeux marron qui trahissent aisément sa malice lorsqu’elle se lance dans ce qu’elle estime être de l’humour et qui peuvent également dire à qui y prête attention lorsqu’elle cesse de rigoler, peu avant que son visage ne perde toute trace d’amabilité et qu’elle ne ressemble à un glaçon.

Elle adopte un code vestimentaire relativement simple : chemisier blanc, pantalon gris ou bleu foncé, chaussures montantes protégeant ses chevilles, veste ou manteau suivant la saison, et des gants en cuir. Elle aime également à porter des tenues plus moulantes, collant au corps, notamment lorsqu’il lui faut s'aventurer dans des recoins plus dangereux que les beaux quartiers des villes rouges. Le plus souvent, elle sort avec un sac à dos prévu pour ranger son matériel (appareils photos, objectifs, carte mémoire de rechange, chargeur, jumelles, stylos, carnet pour prendre des notes ou dessiner, matériel de base pour manger un bout sur le coin de la route…). A sa ceinture, elle range dans des petites pochettes son argent, un couteau pliant de table au manche en os et quelques autres petites bricoles.
.







Eris Monroe est une personne aimable et polie, quoi que peu souriante et un peu froide. Elle ne laisse que rarement les gens entraient dans sa zone de confiance, par crainte d’être blessée ou de les blesser. Ce défaut lui permet toutefois d’agir avec un certain détachement, ne pas s’impliquer émotionnellement dans les affaires des autres et garder une relative objectivité.

Sous airs je-m’en-foutiste, elle ne s’intéresse pas moins à toutes sortes de choses et a toujours une oreille pour écouter les confidences qu’on pourrait vouloir lui faire, ou des conversations qui ne la concernent pas. Elle n’est pas bavarde et préféra que quelqu’un l’envoie bouler plutôt que de tourner autour du pot ; au moins c’est clair et direct.

Si on la provoque, elle montrera aisément son côté de bête sauvage et n’hésitera pas à rendre coups pour coups, quitte à devoir s’expliquer au poste -ce qui lui est arrivé à quelques occasions avant sa majorité-.

Elle est donc une personne dotée de compassion, malgré tout, et d’empathie, ce qu’elle ne cherche pas à cacher. Elle aime réfléchir avant d’agir mais, lorsque la situation l’exige, elle sait prendre une décision et s’y tenir.

Elle aime, outre la photographie, plaisanter, boire un verre (et plus si affinité, avec un compagnon de comptoir ou la bouteille), le café, cuisiner et la mécanique, à laquelle elle s’intéresse en tant qu’amateur.








Eris Lilith Isis Monroe naquit le jeudi 4 septembre 2042 à une heure seize du matin, ce qui était sans doute un signe qu’elle serait une sacrée casse-pied dans l’avenir. Sa mère, Maria Monroe, était très jeune. Elle n’avait pas encore vingt ans et elle n’avait pas désiré cet enfant. Elle avait tu le nom du père, refusé de dire même à ses propres parents comment c’était arrivé, ce qui avait laissé planer toute sorte de rumeurs et dès qu’elle le put elle quitta la maternité, rompit les ponts avec sa famille, sans s’expliquer. La jeune mère les tenait responsable de ces malheurs. Elle poursuivit ses études d’infirmière, travaillant à côté, élevant cet enfant qu’elle chérissait malgré tout. Eris n’eut pas une enfance malheureuse ; il ne lui manquait rien si ce n’est une explication à l’absence de son père. Elle avait tenté plusieurs fois au fil des ans de faire parler sa mère mais celle-ci avait toujours gardé le silence. Alors Eris se l’était imaginé vivre une double vie, tel un espion ou un héros de comics, ou encore criminel recherché par la police. La vérité, qu’elle devait finir par apprendre à quinze en cherchant dans les papiers de sa mère, était bien plus sordide. Son père était le voisin abusif, meilleur ami de ses grands-parents. Elle l’accueillit pourtant avec un certain détachement, même si elle n’aimait guère. Au moins, elle savait. Elle pouvait passer à autre chose. L’on pourrait presque penser que cette nouvelle avait brisé quelque chose chez cet enfant. Elle avait toujours été d’un naturel colérique, bagarreur. La moindre contrariété, elle les résolvait autrefois à grands coups de poings ou avec des commentaires acérés, mesquins. Depuis ce jour, elle se montrait plus réfléchie, plus distante vis-à-vis des évènements. La mort dans un accident de tramway de sa mère, le jour de son seizième anniversaire, termina de la refermer sur elle-même. Eris traversa une phase malheureuse, tenta plusieurs fois de se suicider, sans jamais y parvenir. Elle était seule, sans personne à qui parler. Elle avait réussi à faire le ménage dans ses amis. La seule créature qui semblait encore lui témoigner de l’attention était un jeune chaton tigré qu’elle nomma Akhénaton. Elle l’avait trouvé jeté dans une poubelle, miaulant à la mort et n’avait pas résisté à l’envie de le garder. Sa vie n’était pas devenue tout à coup meilleure, mais elle avait trouvé un moyen de refouler ses pensées les plus noires. Comme quoi cela aidait parfois d’avoir une autre vie qui dépendait de la vôtre et si les humains peuvent se montrer décevant, prenez un chat ! Au moins s’il ronronne c’est sincère et l’hiver il tient chaud ! Par contre Akhénaton est bien un chat dans sa plus pure tradition : vous n’êtes pas chez vous, vous êtes chez lui. C’était toutefois un compromis qu’Eris acceptait.

Pour financer ses études, elle commença à travailler dans un café. Elle ne gagnait pas énormément mais elle garda de bons souvenirs de cette époque, dans un mélange de rire et d’odeurs de café -qui était déjà sa boisson favorite-. Après le cursus classique, elle suivit une formation en art, s’arrêtant à la licence faute de moyen pour se lancer dans ce qu’elle appelait « sa passion favorite » : la photographie. Elle aimait capturer les moments fugaces, les figer dans une bulle qui permettrait à tous de s’en souvenir, de ces moments drôles ou tristes. Elle ne cherchait pas à couvrir les grands évènements de la presse People, elle s’en moquait pas mal en fait. Elle ne le faisait que parce que son premier employeur l’y envoyait, et parce qu’il fallait bien recevoir un salaire à la fin du mois. Mais, depuis que les chimères avaient fait leur apparition au Japon en 2059, elle espérait pouvoir les approcher, les photographier, faire un véritable article sur ses aberrations venues de dieu sait où. C’était sa grande idée, brillante c’était une autre question. Elle désirait sinon couvrir des sujets plus classiques, telle que les conflits sociaux, les guerres, faire des reportages sur des pays étrangers -une façon bien innocente de se faire un voyage au frais de la princesse jusqu’au jour où vous vous faîtes virer pour avoir traité votre patron d’abruti dans un langage bien moins fleuri mais tout aussi imagé-.

Son caractère quelque peu pourri avait poussé Eris à travailler en free-lance, totalement indépendante ou presque, puisqu’il fallait bien vendre des photographies à un moment ou un autre. Le seul avantage, c’est qu’elle pouvait plus aisément traiter des sujets qu’elle désirait. Ainsi, elle finit par décider, en février 2064, de prendre un vol pour le Japon et satisfaire sa curiosité sur les chimères et le nouveau visage du pays du soleil levant. Eris fit donc ses valises, emportant son chat -évidemment-, ses sept stylo-plumes, et ses quatre couteaux pliants, début de ce qui risquait vite de devenir une longue collection vue son attrait pour ces petites choses. Elle ne savait pas quand elle reviendrait alors elle emportait ce qu’elle aimait le plus, ce qui comprenait cinq paquets de café pour garantir sa bonne humeur matinale, au moins les premières semaines, et elle vendait le reste. Cela lui coûtait de se séparer de ses meubles, de ces quelques traces d’un passé qu’elle ne chérissait pas réellement mais c’était mieux que de garder des biens qui ne lui servirait sans doute plus et grèveraient son budget.

Près d’un an plus tard, elle se rappelait encore de son arrivée au Japon. Ce n’était plus le pays qui attirait les regards pour son côté exotique, comme au début du XXIe siècle. C’était une dictature. Etait-ce mieux qu’une prétendue démocratie ? L’avantage ici c’est que la couleur était clairement annoncée : tu as de l’argent, tu es tranquille. T’en as pas ? Tu t’écrases. Malgré cela, elle ne s’y était pas sentie mal à l’aise. Elle avait déjà vu des pays en proie à toute sorte de troubles et elle ne s’inquiétait pas outre mesure. De même qu’elle ne s’était jamais inquiétée des dangers auxquels elle s’exposait. Elle avait appris à se défendre, étudiant pour ce faire la boxe et l’escrime -même si se promenait avec une épée dans un monde moderne n’attire que trop l’attention des forces de sécurité- et si cela ne suffisait pas, elle était toujours assez agile et rapide pour mettre son mignon petit fessier bien à l’abri.

A ce jour, Eris n’a pas vraiment d’amis au Japon. Elle s’est fait quelques relations, a eu quelques conquêtes mais elle n’a jamais cherché à trop s’attacher. Cela ne pouvait que rendre son départ plus difficile le temps venu et puis elle ne voulait pas donner des motifs à ce que l’on fasse pression sur elle, l’oblige à cesser par des voies détournées son travail. Il ne serait pas faux de dire que la jeune femme frôlait la paranoïa.

Elle prit un appartement dans la ville rouge la plus proche de la capitale du Japon, Aotoshi, le meublant d’un canapé pliant, d’un bureau, une commode et quelques bibelots qu’elle avait réussi à additionner. Ce n’était pas vraiment un lieu vivant, c’était plus la tanière d’un vieil ours où s’additionnait souvent les cadavres de bouteilles dans un coin et dont toute une pièce était condamnée pour le développement des photographies, plongée dans une obscurité quasi perpétuelle. Elle bougeait toutefois souvent, revenant par période plus ou moins longues lorsqu’il lui fallait se reposer, ou faire ses articles, les envoyer à des éditeurs. Elle en était là désormais, à fixer chaque matin le plafond de son lit, se demandant ce que serait sa journée avant d’enclencher la petite routine habituelle.



Présente-toi en quelques mots et dis-nous comment tu es arrivé ici : En errant de ci de là sur les annuaires de forums, je suis passé par ici et puis paf… Le piège s’est refermé sur moi !!!
Je pratique le jeu de rôle depuis quelques années maintenant, sur MMORPG, papier et forum.
J’aime écrire, à tel point qu’en plus de collectionner les forums (sans trop de déraisons quand même !), je m’amuse à créer un univers de Fantasy  et un de science-fiction type space opera (pourquoi ne pas varier et avoir besoin du double de nombres de vies hein ?) et j’ai aussi envie depuis un moment de tenter d’écrire de l’anticipation. Voilà… Je crois que ça devrait cerner le personnage…
J’espère également que l’histoire plaira !
Ah et sinon : le premier qui met du sucre dans mon café, je le transforme en kebab pour chimère !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin

Age : 23
Métier : Chasseur

Avatar : Itachi Uchiha (Lily Art)
Messages : 55
Points : 109
Parmi nous depuis le : 08/12/2013


Co-fondatrice du forum - Chasseur
Sujet: Re: Eris Monroe
Sam 24 Nov - 10:26

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: Cette année
Réputation: Très bon tacticien mais mauvais au corps à corps / C'est le chouchou des filles
Arme(s) utilisée(s): Deux armes à feux (style dominator dans psycho-pass) et un couteau de combat
Bienvenue Eris !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Métier : Mécanicienne/Contrebandière

Avatar : par Unodo
Messages : 68
Points : 193
Parmi nous depuis le : 29/05/2018


Civile extra-muros
Sujet: Re: Eris Monroe
Sam 24 Nov - 11:36

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 5 ans
Réputation: Généralement très efficace dans ce qu'elle entreprend, méfiante mais loyale. La jeune femme fait parfois des erreurs de langage, le japonais n'étant pas sa langue maternelle, en particulier lorsqu'elle est troublée.
Arme(s) utilisée(s): Ce qui traîne...le jour, des outils, la nuit, elle ne se sépare pas de son couteau de chasse, discret et silencieux.
Bienvenuuue !!! 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
j'ai l'air méchante mais en vrai... ça m'arrive de l'être
Féminin

Age : 22
Métier : Chasseur

Avatar : A2 - NieR Automata
Messages : 75
Points : 225
Parmi nous depuis le : 12/12/2013

Sujet: Re: Eris Monroe
Sam 24 Nov - 12:51

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: Cette année
Réputation: La fille à papa. Fille unique du plus jeune fondateur du SSN, la réputation de son père lui fait de l'ombre, et elle essaie de s'en dépêtrer tant bien que mal. Il lui faudra pas moins de deux ans et demi pour se faire accepter par la majorité de ses pairs. Elle est douce, joyeuse et pleine d'amour. Ceci dit, la personne sur le front n'a strictement rien à voir avec la petite Taisu qui semble si frêle au quotidien : agile comme un singe, souple comme un félin, sa réputation faite à l'académie reflète énormément ses capacités de Chasseuse : très bonne au corps à corps, excelle à distance, mais sa tendance à s'éparpiller à souvent raison d'elle. Littéralement plus froide également, Savannah est le jour avec ses proches et la nuit face aux chimères.
Arme(s) utilisée(s): Arbalète : Efficace à distance ; Arc : À l'aise aussi bien à distance qu'en corps à corps, elle cherche encore à perfectionner son arme de la meilleure manière qui soit ; Lance : son arme de prédilection quand elle décide de [strike]niquer des mères[/strike] se battre face à des chimères plus épaisses dont le combat nécessite une technique plus "rapprochée"
Serais-tu de la famille de Marilyn ?
Bienvenue à toi ! En espérant que tu t'amuses bien parmi nous



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Age : 23
Métier : Journaliste / photographe

Avatar : artwork by tomasz jedruszek retouché par Shun-hi
Messages : 49
Points : 118
Parmi nous depuis le : 23/11/2018


Civile extra-muros
Sujet: Re: Eris Monroe
Sam 24 Nov - 17:20

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 25/11/2018
Réputation:
Arme(s) utilisée(s): couteaux et tout ce qui passe sous la main
Merci !
Haaaan.... Maintenant que tu le dis je le réalise : je voulais faire une référence au docteur Moreau... C'est tout moi ça...
Mais Marilyn c'est pas si mal comme référence !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin

Messages : 383
Points : 5
Parmi nous depuis le : 20/07/2011


Compte fondateur
Sujet: Re: Eris Monroe
Dim 25 Nov - 23:25

Voir le profil de l'utilisateur



BIENVENUE DANS NOS RANGS



C'est parti le show, on laisse rentrer la (très jolie, on va pas se mentir) fouine !

Ayant un faible sévère pour les brunes aux yeux marrons, je ne peux que me réjouir du choix que tu as fait quant à ton avatar :soupire satisfait:
Spoiler:
 

Et c'est qu'elle du caractère cette Eris, je sens qu'elle va venir faire bouger les choses, pour le meilleur ou le pire d'ailleurs hmhm... Tellement d'idées qui me viennent aaah !

Sur ce, je te valide avec joie et te laisse t'occuper de ta fiche relation ! Question caractère, je pense qu'elle s'entendrait plutôt bien avec notre cavalier médecin Amber Kaiso, non ? Puis on a jamais trop d'une camarade et/ou guide dans une ville rouge, je sais que tu voulais faire la peau d'Esther Millerwell pour son avatar, c'est peut-être l'occasion de le faire in RP :rire diabolique:

LA BISE !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Eris Monroe




Revenir en haut Aller en bas

Eris Monroe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Errer fait réfléchir [Eris]
» Marilyn Monroe
» ~ Eris, Déesse de la discorde [FINI]
» [Joker] Eris Nox
» Bonne fête monsieur le président!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHITA NO SEKAI :: Avant de RP :: Présentez-vous, soldats ! :: Dans nos rangs-
Sauter vers: