Ashita no Sekai



 
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin

Métier : Chasseresse

Avatar : Hassan of Serenity de l'univers Fate
Messages : 10
Points : 27
Parmi nous depuis le : 20/12/2018


Chasseuse
Sujet: Sumpun "La Luna" Taga
Jeu 20 Déc - 23:00

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 3 ans
Réputation: "La Luna". C'est le petit nom qu'on lui donne avec sa réputation qui grandit lentement mais sûrement. Aucun fait d'arme légendaire, mais ses passages sont souvent marqués par des éclats émotionnels. Et qui, à chaque apparition, semblent la changer de la précédente. Le lunatisme dont elle ne se cache pas spécialement, lui donne cet aspect psychologique de la Lune, ces fameuses plusieurs faces. D'où le surnom, d'après certains, quant à savoir qui l'a employé en premier, c'est une autre histoire. Du reste, elle a bonne réputation dans les rangs, efficace, certains la pensent effacée, surtout à cause de son manque d'autorité en réalité. Elle fait le parfait appât, ou la parfaite force de frappe discrète, un peu comme une assassin. Elle se fait oublier, puis frappe quand les ouvertures sont suffisantes dans les défenses de l'adversaire.
Arme(s) utilisée(s): Des griffes longues et arrondies pour les deux extrêmes, pour un total de quatre avec les droites du milieu. Elles sont détachables facilement, pour permettre d'utiliser ses mains sans encombrement, mais restant attachées à la tenue, pour ne pas les perdre et les ramasser à chaque fois.
Taga Sumpun



▬ Age : 25 ans
▬ Date de naissance : 06/06/2040
▬ Nationalité : Etats-Unis
▬ Groupe : Chasseuses
▬ Métier : Chercher la différence entre le bon, et le mauvais chasseur
▬ Avatar : Hassan of Senerity de Fate. (Oui, y'a 1000 Fate différents, autant les regrouper ~)
▬ Code du règlement :









Un titan, une grande oeuvre, le gigantisme incarnée ! 1m52... Avec bien entendu la carrure, le poids, la masse corporel qui va avec, de puissants muscles ajoutant au peu de graisse d'un corps svelte ! 48 kilos... C'est ce que vous pourrez bien entendu observer chez cette magnifique demoiselle à la peau de métisse.
Bien entendu, on repère rapidement ses origines, un parent à la peau blanche européenne ou américaine, et un parent à la peau ébène africaine ou afro-américaine également. Et ce n'est de toute façon pas plus loin que la réalité se trouve, mais c'est un autre sujet. Là, on parle de sa stature impressionnante de crevette agile. Une vie à passer à courir partout et à chercher les entourloupes faciles, ça forge des jambes, et une petite paire d'années ou un peu plus, aux ordres d'un SSN qui vous a non seulement formé, mais qui continue à vous envoyer traquer du monstre, ça force des muscles mêmes sur les plus ridicules petites belettes. Simplement pas le genre de muscles que possède un Musclor bien typé, voilà tout.

Si l'on descend d'un cran sur l'ordre du général, abandonnant la silhouette, pour les peintures, on oublie tout de suite les tatouages, aucun cliché d'anges, aucun dragon oriental, nul tête de mort piratesque (ça se dit, c'est tout), bref, l'encre noir, blanche, rouge, fluo à corne, n'a jamais atteint cette peau que par la peinture de gamine précédent ses huit ans. Et par chance, la gouache infantile, ça passe au lavage.
En revanche, des trous, c'est pas ce qui manque. Et oui, vous avez pensez à quelque chose de sale. Mais ce qu'elle mentionne réellement, ce sont les lobes d'oreilles, la langue, le nez, le menton. Un visage qui aura connu son lot de travers, d'anneaux de métal, de barres parallèles ou non, et autres décorations plus affriolantes... Aujourd'hui, la majorité se sont refermées, pour ne laisser que les petits orifices des oreilles, armant parfois encore leur porteuse de quelques boucles fantaisies ou non, classiques ou non. Les goûts changent, et pas que ça, on le verra bien assez tôt.

Dans sa dégaine... Ça a changé, beaucoup, au fil des années. Mais puisque le présent est ce qui nous intéresse, disons qu'elle s'est rangée. Désormais plus sobre que jamais, ses tenues dépasses rarement l'utilitaire, des hauts simples, des pantalons confortables, du noir, du gris, du blanc. Du violet aussi, ça c'est une couleur qu'elle se permet encore régulièrement. Mais dans l'ensemble... Elle semble réellement passe partout, ou presque. Il parait que les chasseurs ont droit à leur tenue High-tech dernier cri de la mode. Et ça, elle l'arbore le plus souvent possible. Au final, quand elle peut se vêtir par dessus, ça l'arrange, prête à bondir pour partir à la rescousse ou... Bref, elle répond aux attentes bateaux.
Restant dans l'air naturel qui se dégage d'elle, peut-on parler de tic, quand on est comme elle ? Je pense que le soucis est difficile à définir juste par l'attitude corporelle. Alors la surprise sera pour plus tard.
Cela dit, le meilleur pour la fin, si elle garde un style désormais lambda sobre, ce n'est pas pour rien. La touche d'originalité, elle la porte toujours, depuis une certaine époque en réalité, mais c'est surtout une habitude désormais. Pour elle, ça n'est plus vraiment en rien original, d'où le non-abandon de cette pratique... Féminine ? Oh, les clichés... Bref. Vous l'avez vu. La chevelure colorée, bien trop, agressant les yeux d'autrui parfois. Le violet oui, souvent, parfois d'autres, mais le violet, c'est bien. Et un peu plus de violet aussi dans les yeux, les lentilles ça se porte facilement maintenant, depuis bien des années, on a inventé de quoi les rendre bien plus supportables, bien plus longtemps et... Du violet. Beaucoup de violet donc. Ça dénote, sur une peau de bronze.








C'est une belle bouillie (bouillie oui, pas bouille, le physique c'est déjà fait) qui arrive. Dans le doute, lisez dans l'ordre, c'est vraiment super important, parce que tout ce suit, sera trié minutieusement, c'est fait par un psychologue parfaitement saint d'esprit, et totalement doué de son métier. Vous êtes prévenus hein. C'est pas du chiqué.

Calme : Une attitude au sang froid, une sorte de nerfs d'acier bien trempés. C'est une facette peu particulière il est vrai, tout le monde n'est pas un assemblage métallique électrisé type 'centrale'. Elle, la voila, elle vous regarde, elle vous jauge. Et elle réagit en fonction de ce qu'elle pense. Si elle pense que vous êtes bien, elle vous parlera tranquillement, elle échangera des blagues, ou elle parlera d'éco-politique internationale avec ses maigres connaissances, sans essayer de se faire passer pour la science infuse. Ou si elle vous juge assez mal... Elle vous ignorera poliment, voir même, essayera t'elle de garder bonne image, des mots vagues, une petite discussion pour s'enquérir des nouvelles, et roule ma poule, ça, ça déga... Enfin, chacun repart de son côté sur de bons termes.

Réfléchie : Bon, là-dessus, ça va de pair avec avant non ? En général, quand on est calme, on prend le temps de penser. On fonce pas la tête la première dans la gueule de la chimère. Et même en dehors de ça, disons qu'elle a tendance à peser ses mots, ses actions. Ça peut lui donner un air distante parfois, pendant un temps, puis on s'y habitue, et on comprend qu'elle suit simplement son rythme. Qui franchement, est pas quelque chose qu'on peut lui reprocher non ? Ça se voit qu'elle est sympathique et pleine de gentillesse.

Renfermée : Bon, oui.. J'ai essayé de défendre le petit morceau, en disant qu'elle avait juste un air distant. Mais non, parfois elle l'est vraiment, surtout à son propre sujet. Non pas qu'elle ait de sombres secrets qu'elle cherche à cacher aux autres, sous peine de ruiner des vies. Mais... Elle aime son intimité, sa petite bulle. Elle aime être tranquille et avancer à son rythme, autant qu'elle partage sa vie à son rythme. C'est déjà un pas en avant, qu'elle se confie, c'en est un encore plus gros qu'elle s'attache réellement, au point de vous le démontrer de façon visible. Ce qui ne veut pas dire que sans ces preuves, elle ne s'attache pas, cela dit. Elle reste parfaitement humaine, elle a juste... Son jardin secret. Et elle le cultive très bien là où il est, sans intervention extérieur à outrance.

Colérique : Oui... Mince. Je devais vraiment parler de tout ? Mince. C'est vrai, elle est calme et colérique. Comment ça, ça va pas ensemble ? Jamais dit que c'était en même temps. Mais elle a... Un certain passif, qui fait que oui, son caractère renfermé, réfléchi, calme, possède un double tranchant que certains trouveront évident. Vous connaissez le syndrome dit de la 'cocotte-minute' ? Pour ceux qui connaissent pas, une cocotte-minute c'est un appareil qui... Je déconne.
Juste, elle stock. Elle stock tout. Parfois les bonnes choses, comme tout le monde, on appelle ça les bons souvenirs, les pensées positives. Mais elle stock aussi les mauvais, elle stock le ressentiment, le stress, une partie des reproches qu'elle pourrait lancer à tout va. Elle stock, stock et stock encore, dans sa bulle. Jusqu'à ce que sa bulle, comme une cocotte, ne finisse par subir la pression à outrance, et ne soit obligée de relâcher le tout dans une fumée sifflante et agressive. Ce n'est pas la colère violente... Quoi que, depuis son statue de chasseuse, elle pourrait un peu plus y ressembler. Mais voila, ce sont ses éclats. Des éclats de rages qui... Sont ce qu'ils sont. Des éclats.

Maladroite : Étrangement, on ne parle pas ici de la maladresse des deux pattes gauches. Ni du syndrome du pied de lit et de l'orteil matinal. C'est uniquement de la maladresse sociale. Elle est discrète oui, mais parfois, elle fait des bourdes, une phrase mal tournée, une question déplacée, voir même parfois, un petit secret à moitié balancé sans le vouloir au milieu d'une conversation. Décochant sur elle-même le regard furieux du bougre qui avait pourtant pensé confier ses mots en de bonnes mains. Rassurez-vous cela dit, si vous lui confiez que vous avez tué quelqu'un, c'est pas le genre de secret qu'elle balancera en gaffant. Nan, elle le balancera juste à la police, ce sera pas par gaffe.

Triste : Oui. Colérique, calme, mais triste parfois. Comment ça elle cumule ? Vous verrez, c'est rien ça. Parfois donc, elle a ses moments terriblement déprimant. Une sorte d'auto-apitoiement, elle n'a pas besoin d'avoir un événement précis dans l'immédiat, pour se tourner vers la tristesse du monde et de sa vie. Et il n'y a pas non plus besoin d'avoir droit à une réelle vie malheureuse, elle ne se plaint pas. C'est simplement... Des périodes d'accablement, des moments sombres comme ceux d'une dépression chronique, mais le terme de dépression reste un peu trop fort pour être employé sans préciser qu'il est volontairement utilisé à outrance.

Taquine : Parfois. Souvent ? Peut-être. Dépend de votre tête. Dépend de votre niveau de connaissance avec elle, de votre intimité avec elle. Elle aime autant les taquineries verbales, que celles plus tactiles d'ailleurs, qu'elles soient de simples chatouilles, ou une envie bien ennuyante de se coller à votre dos pour vous grimper dessus sans se détacher. C'est un peu une joueuse, sur ce train là, elle fera exprès de vous ennuyer, de vous pousser dans vos petits retranchements. Sans méchanceté cela dit, jamais. Elle ne reste pas moins gentille à ce niveau, et ne se forcera pas à montrer cette part, à quelqu'un qui ne pourrait en profiter.

Lunatique : Oui, bien joué si vous avez deviné. Sinon... Rassurez vous en sachant que même ceux qui ont trouvé n'y gagnent rien. 
Elle est lunatique, elle n'est pas tous les jours colériques, calme, taquine, triste et renfermée. Et les autres trucs. Elle se lève le matin, elle a les yeux qui collent, elle a la pâteuse, ou non, elle tombe de fatigue ou non, et quand elle arrive dans le salon, qu'elle se sert le caf.. Chocolat. Qu'elle boit un peu, et qu'elle réfléchit à sa journée à venir, aux derniers événements, et à ce qu'elle mangera à midi, elle ne sait pas encore à quel point elle sera différente de la veille. Ou non. Alors oui, elle a le syndrome de la cocotte minute, mais il lui arrive aussi d'être en colère, énervée pour rien. Et oui, les suites de journées attristées, sont probablement dues à ça également, se morfondre sur ce qui n'est que détails d'autres jours. Maintenant.. N'allez pas croire que la 'vraie' Sumpun n'est que celle joyeuse et pétillante. Si certaines de ces journées sont difficiles à vivre, ça n'en reste pas moins elle.
Car d'aucun pourraient comparer ça à de la bipolarité, crier sur les toits qu'elle est probablement atteinte de l'une de ces maladies touchant directement à nos petits cerveaux, faisant d'elle un élément instable. Mais non, il s'agit bel et bien seulement de lunatisme, elle se lève du pied gauche, du pied droit, ou des deux pieds parfois. Et elle pourra aussi bien être la peste d'une vie, que l'incroyable amie d'une autre. Elle saura autant vous faire sentir inutile et méprisé, qu'important et inoubliable. C'est.. Difficile à vivre en revanche. Et beaucoup pensent que ce n'est difficile que pour l'entourage, on a parfois envie de discuter avec elle, en tant qu'ami, envie de la voir sourire, de partager les blagues que son côté taquin peut envoyer... Et on se retrouve le jour même avec un zombie grognant à deux doigts de vous foudroyer par la baguette de Zeus.
Mais c'est aussi difficile pour l’intéressée, qui se rend régulièrement compte du soucis, mais qui n'y peut rien. Elle essaye de se retenir un peu, en début de journée, de garder un visage neutre quand elle est en colère, de canaliser sa joie quand elle en déborde trop... Mais qui arriverait à tenir son propre mental pendant une journée complète, à part un joueur de poker professionnel ? Non pas qu'elle ne soit pas douée pour la chose cela dit... Mais elle n'apprécie plus le faux-semblant. Chose découlant étrangement, de certains éléments de sa vie. Une vie qui...Va devoir être décortiquée un peu, sûrement.

C'est bien ça, la prochaine partie, non ?







"Salut m'man, à c'soir p't-être."
"Tu ferais mieux d'être là ouais, sinon je viens encore te chercher et.."
"Ouais, salut p'pa aussi, j'temmerde."

C'est sûrement les meilleures souvenirs qu'elle puisse avoir de sa famille. Une mère effacée, transparente, comme sa ligne de dialogue ici. Et un père grognon, demandeur, exigeant. Une prison sur patte, pour toute son enfance, qui a fini par devenir un outil de moqueries et de détournement d'autorité, à l'adolescence.
Fille unique d'un couple formé d'un afro-américain, et d'une européenne parvenue en Amérique par un concours de circonstance dont tout le monde se fiche bien, la demoiselle a vécu dans la superbe ambiance d'une boîte de pharmaceutique qui voulait s'élever, mais qui ratait sans cesse le coche. Non pas qu'ils soient en ruine, ils se démerdaient largement assez, pour offrir la pseudo meilleure éducation possible à leur bambin rebelle, mais ça n'en faisait pas la famille la plus riche du continent Américain, encore moins du monde.
Dans tous les cas, ça ne changeait que peu la situation, le mythe de la princesse dans une cage dorée est véridique, et si quelqu'un devait plus tard hériter de la firme familiale, il n'y avait bien qu'elle dans le collimateur d'un père qui plaçait un peu trop son travail avant l'amour et l'eau fraîche. Résultant en effet en un âge plus que rebelle, disons réellement violent et hermétique à toutes envies communes. Un passage punk même, qui laissera les marques colorées qu'on voit encore sur ses mèches et sur ses pupilles.

C'est dans cet espace familial assez brûlant, qu'elle a passé son adolescence. On passera aisément sur l'enfance bateau et ennuyante, presque enfermée pour des leçons supplémentaires, tout un art du mensonge cultivé dans une famille qui en a fait son métier. N'y voir aucune animosité envers les entreprises pharmaceutiques, mais chacun son travail. Et celui de la famille Taga, était clairement de faire rentrer de l'argent dans ses propres caisses, pour continuer à prospérer.
Sans doute une raison de plus de se rebeller, la demoiselle, outre son envie de ne pas être dirigée sur l'orientation de sa vie entière, avait eu sa dose de masques, de mensonges, de faux-semblant à porter et montrer. Si bien que c'en était devenu une seconde nature peut-être ? Oui, ce côté lunatique, peut-être s'est-elle elle-même perdue pendant un temps, ne sachant plus trop ce qu'elle était, qui elle était. Une phase classique de l'adolescence une fois de plus, mais qui l'a menée à grandir ainsi, maintenant c'est chose faites, et à mesure que l'on devance cet âge soi-disant bête, on atteint l'heure des études supérieures.
Longues batailles, mais... La volonté d'une fille qui n'a de moyens que par le porte-monnaie de papa et mam... Ouais non, papa. Cette volontés est bien inutile. Entre partir seule, et s'écrouler sous les dettes étudiantes, et rester en sécurité, malgré les choix peu personnels... Elle s'était donc engagée dans des études dirigées par un paternel souhaitant en faire une réelle entrepreneuse. Oui, parce que la pharmaceutique, c'est du business. Je le redis, et je ne crache toujours pas dessus, je vous le jure.

La chance, ironiquement, vint un an après, à ses 19 ans. La journée hurlante, qu'ils l'ont appelée. Elle n'était pas présente, bien entendu, bien au chaud dans Washington. Mais en revanche, elle en a vu les images, les échos. Elle en a suivi les intérêts, et les fous débats, les incroyables découvertes, la menace. La peur aussi, ça engendrait son lot de conséquences, comme partout. Mais pour elle, c'était une aubaine.
Les chasseurs, ces gens, enfin ce groupe, créé par la suite, était une envie évidente, un projet directement approuvé par son propre crâne. Oui, elle n'avait jamais été une combattante parfaite, elle avait eu ses bagarres d'ado. Oui, elle n'avait jamais utilisé d'arme réelle. Mais non, elle ne comptait pas revenir là-dessus. Les villes bleues, le Japon, tout permettait de s'éloigner de sa famille si elle le désirait. Ils resteraient au chaud aux Etats-Unis, jamais ils ne s'ennuieraient à venir au Japon, profiter de leur place gratuite dans l'une de ses villes bleues protégées, mais toujours plus à risque que le pays des burgers.
Bien sûr, elle avait plus de raison d'y aller, que la simple fuite familiale. Au fond, l'envie de découverte, tant du pays, que du monde, et également cette potentielle petite soif d'héroïsme qui se cultivait au rythme de ses nuits passées à lire et visionner des univers fictifs, héroic-fantasy, toutes ces petites bêtises naturelles dans lesquelles baigne l'imaginaire d'une grande partie de la jeunesse.

Néanmoins, pour ça, il fallait de l'argent... Enfin c'est ce qu'elle avait pensé. Renseignements sur renseignements, elle avait eu la joie de découvrir les projets pour accueillir les chasseurs étrangers, du moins les futurs chasseurs. Mais pour ça, il fallait quand même partir. Mentir, une seconde nature hein ?.. La leçon avait été retenue. Et peut-être ne l'avait-elle jamais aimée, mais pour l'occasion, elle avait volontiers employé le feu contre le feu. Prétendant lentement se ranger, dans son comportement de rebelle, abandonnant l'air de punk, les sorties trop permanentes, travaillant pour ses études qui sembleraient presque être un second souffle, elle se rachetait une conduite vers le paternel. Juste de quoi gagner du temps, du temps pour organiser son projet personnel.
Et lorsqu'elle l'avait assez travaillé, vint la fin d'année, le billet, le vol, l'aide Japonaise pour l'accueillir. Elle avait employé son temps pour apprendre le Japonais également, mais la langue compliquée fut complétée par une oreillette offerte sur place. Technologie avancée depuis les années, traduction rapide, simpliste qui plus est, entre anglais et langue nippone. Elle avait tout de même offert un dernier coup de fil à ses parents, sur le territoire américain, annonçant d'une voix un peu trop narquoise et guillerette, qu'il ne fallait pas chercher à l’appeler dans les heures qui venaient, elle serait dans l'avion qui l'amènerait au Japon. Le ton était monté, d'un côté seulement cela dit. Elle s'était contenté d'éloigner le téléphone de son oreille, un téléphone qui n'aurait plus d'utilité une fois arrivée, le système de la ville bleu près à le remplacer. L'ID-0. Mais d'abord, sur une dernière pique calme et je m'en foutiste. Elle avait raccroché, emprunté son vol... Et rejoint le pays de son avenir.

Vint rapidement l'entretien d'entrée ensuite. L'examen en fait, puisqu'il s'agissait aussi bien d'une culture générale qu'elle n'avait eu aucun mal à prouver, un entretien qu'elle avait rondement mené, non pas qu'elle sache parfaitement mentir, au point de tromper une psychologue chevronnée, mais elle avait probablement su prouver ses envies de montrer ce qu'elle valait, en dehors du cocon familial. Non, décidément, le plus compliqué fut le physique. Elle n'avait jamais été bien plus sportive que les cours obligatoires des études. Une réelle purge, et sûrement quelque chose qu'elle avait diablement regretté à ce moment. Manque d'entrainement qui s'était transformé en une épreuve tout juste suffisamment performante.
Passée de justesse donc, la voila membre des apprentis, des carquois. Ce qui n'était pourtant pas la fin, loin de là. Si les cours théoriques sur les types de chimères, sur la stratégies, se déroulaient à la perfection, plus ou moins dans son élément, l'esprit de logique se faisant rapidement chez elle, participant aisément, dans ses bons jours, en bref, une élève qui ne se fait pas trop remarquer, mais qui savait parfaitement se démarquer. Contrairement aux épreuves physiques, difficiles, atroces même. Détruisant son corps à chaque fois, menant au bout ses muscles si peu habitués à autant d'efforts perpétuels. Ruinant parfois son moral bancal, et se fichant parfois totalement à l'opposée, de souffrir autant, le lunatisme déjà bien forgé se dévoilant sans mal aux partenaires de chambres. Tantôt les discussions au soir, avec une Sumpun souriante. Tantôt les discussions au soir avec une Sumpun couchée, de dos, l'oreiller sur les oreilles pour ne pas entendre jacasser.
Une étudiante comme les autres presque, si bien qu'elle réussit à se focaliser sur ses points faibles, et même si sa force physique n'était en rien la plus impressionnante, sa vitesse et son agilité avaient été diablement poncées. Au point que ce premier examen, bien qu'impossible à terminer, avait pu montrer toute l'étendue de ses capacités nouvelles. Encore insuffisante en terme de force brute, elle savait sans trop de mal passer la plupart des grandes difficultés en s'extirpant, profitant autant de ses muscles nouvellement développés, que de sa forme réduite et passe-partout.

Puis... L'épreuve plus personnelle. Ce Hunteart, qui avait effrayé beaucoup de recrues. La peur de ne pas le supporter, alors que le corps avait su montrer les capacités qui se développaient. Après ces premiers mois de du labeur, se faire rejeter pour un système qui n'adhère pas au corps. Certes, devenir Cavalier n'était ni une honte, ni une option impossible. Mais... Devenir chasseur était une vocation pour beaucoup ici.
Et Sumpun n'était pas l'exception, craignant de se faire à son tour abandonner par son propre corps et sa propre résistance... Elle avait eu son lot d'épreuves. L'insertion avait été douloureuse, comme n'importe qui. Mais la douleur revenait régulièrement la première semaine, notamment la nuit, l'esprit tranquille, vagabondant en cherchant le sommeil, jusqu'à se focaliser sur cette petite bestiole inerte dans sa nuque. Bestiole n'étant pas réellement un terme parfait pour un système de ce genre, mais c'est le surnom que la violette donne, une sorte d'attachement à la saloperie qui lui aura donné de sacrées mauvaises nuits...
Mais qui accessoirement, lui avait permis, avec la combinaison bien maîtrisée, de parcourir l'épreuve finale de la première année haut la main. Là où sa force était encore peu glorieuse, la combinaison avait su combler. Et la vitesse et l'agilité naturelles avaient été glorifiées au delà de ce qu'elle avait pu jamais imaginer possible pour elle-même. Elle aurait presque pu se vanter de l'avoir passé aisément. Si elle avait été vantarde. Quoi que... Ça ne l'avait pas empêché d'envoyer des nouvelles à sa famille. L'une de ses rares formes de sadisme il faut croire, un artefact de son ancienne vie, ce petit tromblon de torture, un tisonnier ardent qu'elle pressait sur le coins des souvenirs familiaux, paroles donc, qu'elle envoyait sous la forme de quelques nouvelles parsemée de joie, et surtout, et totalement ignorante de la façon brutale dont elle avait disparu. Ne parlant jamais que comme une fille ayant quitté le cocon familial de façon naturelle. Ironie et sarcasme faisaient bons ménages, dans ces attitudes guidées par ses moments les plus hostiles.

Nouvelles périodes ensuite. L'archer venait décoré la combinaison, remplaçant le carquois. Les cours théoriques continuèrent à être intégrés sans grand mal, stratégies et caractéristiques des chimères, méthodes de protection des civils, des zones, avant intervention. Une aisance assez prononcée dans le domaine, un peu moins avec les armes.
Un choix difficile qui était venu, entre les armes à feu, ou à distance en règle général, qui avaient été un premier choix. Mais pas spécialement le plus brillant, la visée demandait une forme de concentration qui ne semblait pas correspondre, aussi étrange que cela puisse paraître, probablement les mannes de son instabilité perpétuelle, rendant chaque séance de tir trop différente de la précédente, pour progresser équitablement. Au diable alors, elle avait donc essayé les épées, grand classique, sous toutes leurs formes cela dit. Haches également, et les plus originales ensuite, des boucliers rétractables, scindables, des lames, des couteaux, toutes sortes d'inventions qui avaient déjà charmés d'autres chasseurs, et s'étaient montrées efficaces. Mais un ensemble qui montrait parfois plus de réussite, sans jamais de grand coup de cœur, d'aisance précise...
Jusqu'à tester un improbable choix, pour une crevette qui ne s'imaginait pas si proche de ses cibles, pas au corps-à-corps le plus joint aux chimères. De longues griffes, attachées par un système relié à la combinaison, partant plus ou moins des phalanges, en laissant assez d'espace pour utiliser ses mains sur certains systèmes. C'était étrange, mais agilité et vitesse, formaient une alchimie parfaite pour cette combinaison. Bien moins portée sur la parade cela dit, la miss avait apprit à renforcer ses esquives plutôt, son corps n'était pas le plus solide, et elle préférait amplement pouvoir contre-attaquer en se glissant sur le côté, qu'en repoussant un ennemi avec ses griffes.
Les armes avaient donc été choisies, modifiées un peu, de sorte à ce qu'elles puissent être aisément décrochées des phalanges, mais tout de même gardées pendante aux poignets, pour permettre l'utilisation complète des mains en cas de besoin, sans perdre ou abandonner ses armes à tout bout de champ.

L'examen avait été réussi à son tour. Pas le plus grand éclat, mais elle n'avait fait que progresser, juste récompense donc sûrement. Même si elle avait encore du chemin à faire, elle semblait cela largement s'y complaire. Une certaine soif de connaissance et d'apprentissage qui s'était réveillée et développée bien plus avidement que jamais auparavant. Même dans ce domaine plus ou moins martial, l'étrange sentiment de complétion, ou du moins, d'avoir trouvé sa place, son objectif, et de s'y complaire, était enfin là. Une révélation qu'elle avait espéré ressentir au début, qu'elle avait oublié dans le fléau d’entraînements ardus, mais qu'elle avait enfin ressenti, sans plus l'attendre.
S'étaient ensuite ajoutées les armes et les accessoires de tout chasseur. Les fusées de signaux, les filets pour les cibles impossibles à atteindre. Les fumigènes également, un outil pratique quand on s'habituait à attaquer par surprise, comme elle le faisait. Les différents outils paralysants, les premiers secours. Tout un ensemble qu'elle s'était empressée d'apprendre à maîtriser, en réalité, elle avait maîtrisé ça bien avant de poursuivre la maîtrise de son arme, ce qui lui faisait passer le dernier examen des archers avec une certaine aisance évidente, dans l'utilisation de tous les outils généraux. Mais des progrès moins marqués avec ses griffes, progrès qu'elle dû rattraper plus tard cela dit, car elle avait tout de même réussi à passer parmi les flèches.

Dernier stade. Derniers cours. Même si la théorie des chimères, du terrain, se complétaient maintenant de nouvelles manœuvres, de nouvelles situations à analyser, avec des éléments toujours plus nombreux et variés, notamment de part un fait évident.. Les équipes. Les chasseurs n'agissent que très exceptionnellement seul, et ces rares cas, sont souvent une occasion de gagner du temps, plutôt que de combattre seul. Alors les stratégies devaient être adaptées, aux forces, aux talents, de chacun et chacune.
Et là encore, elle avait presque excellé. Le temps d'adapté sa vision, elle avait démontré une évidente aisance à la stratégie. Pas sans mal, et sans passer pour la génie totalement imprévue et découverte, elle pouvait se vanter d'être souvent complimentée sur sa vision du champ de bataille.
En revanche, ce qu'il manquait à un poids plume comme elle, c'était l'autorité. Rarement elle était écoutée par ses collègues, ou alors était-elle écoutée, puis vaguement ignorée. Ce qui avait déclenché... Son lot de réponses. D'un jour où son mutisme était complet, ou son calme suffisant pour se contenir, aux jours où sa hargne et sa mauvaise humeur, faisaient vibrer les étincelles de la colère sur ces alliés trop stupides pour écouter l'avis de tous, sous prétexte que leurs résultats en matière de stratégies étaient également satisfaisants.
Des rixes, sans violent physique, mais de clairs coups de gueule, qui avaient finis par pourrir un premier examen chaotique. Du moins dans la tête de la métisse. Un groupe d'Inukan. Un si petit groupe, contrairement aux meutes que les cours avaient pu définir comme existantes et faisables. Et la demoiselle était d'avis de choisir une stratégie développée sur l'idée que des renforts étaient possible. Ce n'était pas le cas, certes, puisque l’examen était fait pour limiter le nombre de créatures. Mais elle n'aimait pas dessiner une stratégie ignorant totalement un trait de ces chimères, c'était pour elle la preuve que le court n'avait pas été retenue, et une façon de rendre cet examen nul et inutile. Jamais ils n'auraient appliqués pareilles stratégie en extérieur, en situation réelle, puisque le risque zéro, en matière de renfort Inukan, n'existe pas.
Mais ils étaient rentrés, elle, relayée au grade d'appât, de coureuse. Ses esquives et son agilité faisant d'elle la distraction parfaite. Tandis que les autres, avec un autre appât cela dit, leur permettant de se partager la poursuite, se contentaient d'attaquer sans relâche, profitant de leur pseudo-nombre.
Elle s'était néanmoins appliquée, pour elle, il valait mieux tous suivre un même plan, même lorsque l'on ne partage pas chaque idée de ce dernier, que semer une quelconque discorde au sein du groupe. Elle avait donc couru, un environnement forestier. Zigzagant, ralentissant, s'assurant un maximum l'attention des créatures, pendant que certaines subissaient des assauts rapides de ses alliés. Des tirs majoritairement, ce qui expliquait pourquoi elle restait ciblés la majorité du temps. Plus proche, plus sensible. Elle avait avec les autres, subis les attaques sonores, mais la stratégie choisie avait au moins le mérite de se baser sur une élimination la plus rapide possible, pour éviter les effets dévastateurs sur le corps, de ces sons qui vibraient dans le corps.
Et... Elle devait bien reconnaître que tout s'était bien passé. Chose qu'elle n'avait pas mise en doute certes. Mais qu'elle n'aimait pas. Si des renforts Inukan étaient arrivés au milieu de leur stratégie, passant leur surveillance à peine posée, elle aurait pu être prise en tenaille, ou bien ses alliés focalisés sur l'élimination, auraient pu subir un courroux rapide de membres d'une meute unie.

Mais... Le premier examen était passé. Il était là pour vérifier leurs capacités majoritairement, et même si ses griffes n'avaient touchés que les dernières cibles, une fois son rôle d’appât presque inutile, elle avait été félicitée avec les autres. Perfectionnisme bafoué cela dit, c'était bien la première fois qu'elle se sentait aussi peu heureuse de sa récompense.
L'année se poursuivait pourtant. Et avec elle, le reste des cours, des connaissances, des alliés, qui se formaient et qui parfois brisaient leurs idées. Le caractère si instable d'une lunatique laissait peu de place à des amitiés longues. Souvent détruites avant que le vis-à-vis ne s'adapte à ce comportement de chaud et froid qui déplaisait naturellement à tous.
Le temps poursuivait pourtant sa route. Jusqu'à cet examen final. Un lourd troupeau d'Inukan, complété de quelques Inken violents. Cela ressemblait presque à son premier examen, en plus large. Plus d'apprentis, plus de chimères. Elle avait à nouveau joué l’appât avec plaisir, se permettant cela dit plus de contre-attaque, vu le nombre d'alliés capables de prêtés main-forte le cas échéant. Et tout se passait manifestement très bien. Jusqu'à un certain moment du combat, ses propres cibles déjà abattues par elle et ses pairs, elle avait rejoint les autres groupes, fatigués par les combats contre le reste de la troupe.
C'est à ce moment que l'adrénaline avait parlé plus que la raison. Un allié presque inconnu, acculé par un Inken, personne pour intervenir assez rapidement, elle avait agit sans réelle conscience de ses gestes. Plantant ses griffes sur le dos de la bête elle avait réussi à changer sa trajectoire, sans éviter d'être balancée à tout bout de champ cela dit, finissant roulée au sol, et bousculée violemment avant qu'elle ne puisse parfaitement s'éclipser sur le côté.
Le résultat avait été net, avant l'intervention d'un autre groupe, son épaule disloquée, heurtant un bâtiment simulé, elle avait commencé à ramper pour s'extirper, avant d'être soulevée et mise à l'abri par un autre allié. Reprenant son souffle avec célérité, elle s'était relevée, le bras gauche ballant le long de son corps.

"Bon, on y retourne, y'en a presque plus, on peut les prendre un par un en les..."
"Nan, toi tu restes là, ton épaule est foutue. On peut s'en occuper sans toi et..."
"Pardon ? Je reste ? Tu crois que je vais vous regarder pendant que je me fais écarter et littéralement éliminée ?"

La colère commençait à parler. Le sang chaud des mauvais jour faisait bouillir la gorge de la demoiselle d'un écho sombre et peu engageant. Persuadée que rester sur le côté serait signe d'échec, et surtout, l'adrénaline de la bataille la transformant presque en fanatique, si le mot n'était pas si fort, elle tremblait d'une excitation et d'une rage peu commune. La ferveur du combat parlait pour elle dans ses expressions colériques, ses yeux fixés sur l'allié qui se montrait comme un obstacle.

"Tu penses ça ? T'as été le meilleur appât, t'as contre-attaqué plus d'une fois, et je te signale, que t'as peut-être sauvé une vie, contre une épaule. Je pense que t'as déjà pr..."
"LA FERME ! J'Y RETOURNE ! Je compte pas rester aplatie dans un coin, pendant que d'autres font ce qu'ils ont à faire, si c'était réel... Si y'avait une putain de ville en danger à côté, je resterais pas à..."

Les grands gestes éloquents s'enchaînant, c'est d'une main extérieur à la sienne, encore valable, que la chaleur se calmait. Plaquée avec bien peu de douceur, heurtant son épaule sans risque, mais suffisamment pour laisser le pic de douleur calmer sa tirade, un allié plus concerné que les autres visiblement, la tenait fermement pour faire entendre raison à sa stupide envie d'héroïsme sacrificielle.

"Tu serais un poids, tu nous gênerais, on devrait te surveiller. Tu es plus dangereuse avec nous, qu'une chimère de plus chez eux. Tu veux aider ? Va utiliser ta pauvre main sur ceux qui sont moins blessés, mais ne te mêle pas d'autre chose. Ta stupide idée vaut pas tes avis habituels. Tu te reprends, ou je te jure que je te bloque ici, et là, ils perdront deux combattants."

Douche froide évidente pour une fois. La grande gueule qui s'était levée au matin devait bien s'avouer vaincu. Non sans mal, le regard bien bas, et le corps mangé par l'énervement toujours présent. Maintenant bien plus contre sa blessure, que l'homme qui lui sauvait probablement la vie actuellement, si situation réelle il y avait.
Abattue, la situation s'était calmée, et d'un vague hochement de tête, elle laissait repartir un combattant qui avait encore d'autres preuves à démontrer. Encore que, faire entendre raison à une imbécile au milieu du champ de bataille, était peut-être un atout pour le résultat final.
Dans tous les cas, elle avait fait ce qu'elle avait à faire en effet, une attelle pour elle-même, et des mouvements autour de l'affrontement, récupérant ceux qui, comme elle, avaient été chamboulés un peu trop fortement. Matériel médical employé, elle avait donné jusqu'au bout. Jusqu'à la fin des chimères, et de l'examen.

Et c'est après des soins plus poussés, retour au bercail, après cette démonstration, qu'elle avait pensé que sa petite scène, lui vaudrait bien plus de mal qu'autre chose. Mais la voila désormais chasseuse. Couronnée, si l'on peut le dire ainsi. ID-0 bientôt noir, et les avantages officialisés, sa première blessure avait eu le temps de se calmer.
Jusqu'à finalement rejoindre les rangs. Une vraie, diplômée, maintenant en mission perpétuelle pour aider contre ces créatures mortelles. Depuis trois ans désormais, elle parcourt la ville, elle enchaîne les interventions. Parfois filmée, parfois diffusée, comme tout le monde. Ou presque. Elle était bien loin du cliché de la chasseresse perpétuellement vindicative et héroïque. Sans pour autant ressembler à une butor à l'image noircie. C'est ce qui faisait d'elle une image que l'on peut diffuser.
Tantôt calme, tantôt hardie. Elle changeait régulièrement de méthode, et surtout, ses réactions devant l'adversités étaient rarement les mêmes. Si bien que chaque intervention diffusée avait fini par attirer des regards, des sortes de petits paris, ou des blagues, pour les gens qui attendaient ses interventions. Comment allait-elle réagir aujourd'hui ? Colérique ? Ou bien sang-froid imperturbable ?
C'est sûrement de là que venait peu à peu son surnom offert par le peuple féru des héros de la nouvelle ère. Des poètes improvisés surement, qui la surnommèrent Tsuki au début. Ou la Lune donc. Puis devant ses racines étrangères, ont-ils préférés ne pas utiliser le mot Japonais. Moon, Lune... Et finalement, sans réelle raison, La Luna, qui était resté. Pourquoi ? La majorité des gens, utilisent la même raison, les faces. Les faces changeantes d'une Lune, qui ont rappelés cet étrange changement de face de la part de la chasseresse.
Une ironie assez marquée pour une métisse au final. D'être comparée à un astre aussi blanc. Mais elle a fini par s'y habitue. Si au début, elle avait mal vécu d'être diffusée au grand public, c'était maintenant un jeu qu'elle découvrait souvent après coup. D'autant que les diffusions étaient choisies par le SSN après tout. Évitant volontiers les rares fois où son attitude semblaient moins susceptible d'attirer la joie et le respect.



Bonjour à tous, ici l'intersidéral inconnu au combat.. Enfin pour combien de temps on sait pas. Le nom sera variable, j'ai autant de pseudos que je chaussettes (Oui, ça veut dire beaucoup, à défaut d'en perdre souvent, j'ai fini par cambrioler Tati, Gémeaux et je citerais pas d'autres marques exprès pour pas être politiquement correct).

Bref, j'ai 25 ans, et je suis très heureux d'être ici. Parce que....
Parce que...
C'EST BEAU PUTAIN !
Ma gosh. C'est pas blindé de détails toxiques pour la lecture, mais c'est beau. Y'a ce code barre en guide de lien vers la PA qui se charge. C'est beau. Y'a cette Sombra qui... Qui.... PUTAIN C'EST BEAU !
Voila, juste, le design, je laisse mon pouce bleu. Et même si le format d'avatar en 413,8x201,3 est pas des plus habituels et pratique bah... J'adore ça en vrai. Avoir un avatar plus large que haut pour une fois, ça offre des possibilités de dessins and co. Et puis le mettre au-dessus des postes, j'adore, bref, c'est con, mais ça m'a charmé, comme une jolie demoiselle au clair de Lune devant une fonta... Ouais, nan. Une geek comme moi qui aime les trucs de geek, genre de vrai g33k avec des 3 à la place des 'e' ^-^

Et donc en dehors de ça... Je débarque parce que y'a une petite chose qui m'a rameuté de façon toxique, genre kidnapping. On devait RP ensemble, elle a disparu, elle m'a dit qu'elle cherchait un autre forum, puis quand elle a trouvé ici elle m'a transmis. Je devais pas refaire de persos nulle part. Mais... Est-ce qu'on arrête vraiment la cocaïne, la meth, et pas de troisième marque, aussi facilement que le RP ? Naaaaah.

Donc voici mes valises, voici mes papiers, et donnez moi un bracelets du swag technologique. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin

Age : 23
Métier : Chasseur

Avatar : Itachi Uchiha (Lily Art)
Messages : 55
Points : 109
Parmi nous depuis le : 08/12/2013


Co-fondatrice du forum - Chasseur
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Ven 21 Déc - 1:33

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: Cette année
Réputation: Très bon tacticien mais mauvais au corps à corps / C'est le chouchou des filles
Arme(s) utilisée(s): Deux armes à feux (style dominator dans psycho-pass) et un couteau de combat
Ooooh merci vraiment c'est trop gentil ~
Contente que le design t'es charmé et mille excuses pour l'avatar peu pratique... Pour le bien de l'alignement du profil, je n'ai pas eu le choix ! XDD

En tout cas bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche ! Au plaisir de te voir bientôt validé !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Age : 21
Métier : Infimière à l'Hôpital

Avatar : Jisoo de BlackPink
Messages : 20
Points : 54
Parmi nous depuis le : 29/11/2018


Civile intra-muros
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Ven 21 Déc - 3:08

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis:
Réputation:
Arme(s) utilisée(s):
ET CETTE PETITE CHOSE C'EST QUI ? CEY MOI. 

Bienvenue à toi. Comment je suis TROP CONTENTE que tu sois parmi nous. VRAIMENT VRAIMENT. Promis, je vais pas m'envoler cette fois. Krkrkr. 

Trop hâte de lire ton histoire et qu'on puisse ENFIN rp ensemble ! 
Et ce feat ne peut que ravir mes pupilles. Ta plume encore pluuuuuuuusshjqhskhkqhdkjq. 

Amuse toi bien parmi nous surtout. ♥️



it's not the wings that make the angel.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Métier : Chasseresse

Avatar : Hassan of Serenity de l'univers Fate
Messages : 10
Points : 27
Parmi nous depuis le : 20/12/2018


Chasseuse
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Ven 21 Déc - 3:12

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 3 ans
Réputation: "La Luna". C'est le petit nom qu'on lui donne avec sa réputation qui grandit lentement mais sûrement. Aucun fait d'arme légendaire, mais ses passages sont souvent marqués par des éclats émotionnels. Et qui, à chaque apparition, semblent la changer de la précédente. Le lunatisme dont elle ne se cache pas spécialement, lui donne cet aspect psychologique de la Lune, ces fameuses plusieurs faces. D'où le surnom, d'après certains, quant à savoir qui l'a employé en premier, c'est une autre histoire. Du reste, elle a bonne réputation dans les rangs, efficace, certains la pensent effacée, surtout à cause de son manque d'autorité en réalité. Elle fait le parfait appât, ou la parfaite force de frappe discrète, un peu comme une assassin. Elle se fait oublier, puis frappe quand les ouvertures sont suffisantes dans les défenses de l'adversaire.
Arme(s) utilisée(s): Des griffes longues et arrondies pour les deux extrêmes, pour un total de quatre avec les droites du milieu. Elles sont détachables facilement, pour permettre d'utiliser ses mains sans encombrement, mais restant attachées à la tenue, pour ne pas les perdre et les ramasser à chaque fois.
Merci au seul personnage stylé de Naruto qui ici est donc un couard du corps-à-corps <3

Et le format est chelou, mais pas déplaisant comme je disais pour les avatars, ça fait une mini-bannière, ça change, ça permet des trucs plus sortis des fourrés ~

Et oui toi la petite bestiole fuyarde, ce coup-ci tu n'échapperas pas à la sentence '-'
Et pourquoi ma plume est déjà complimentée ? Je voulais pas ramener des grosses chevilles aussi, mais mon ego va tout faire gonfler en moins de deux si tu commences :s


Bref, merci à tous les deux déjà, reste plus que la 'petite' histoire, et peut-être deux trois modifs si pendant l'histoire j'ai des trucs qui me viennent en tête <3

Faudrait déjà commencer à expliquer pourquoi elle se fait surnommer la Lune, je voudrais pas qu'on pense que ça parle de ses fes... Enfin bref. J'arrive après. Soon. Bizou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Age : 19
Métier : armurière + aide parfois au restaurant de ses parents (HW)

Avatar : original character
Messages : 98
Points : 142
Parmi nous depuis le : 20/11/2018


Civile intra-muros
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Ven 21 Déc - 13:13

Voir le profil de l'utilisateur



HELLOOOOO YOU
j'ai jamais rien compris aux fate mais faut que je m'y mette mdrr
très bon choix d'avatar dans tous les cas parce que je kiff les dessins de fate **

j'ai hâte de voir la demoiselle inrp olalala
encore bienvenue

des bisous


put your fears
back in the shade
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin

Age : 24
Métier : Chasseur

Avatar : Noctis Lucis Caelum
Messages : 92
Points : 208
Parmi nous depuis le : 08/12/2013


Fondateur du forum - Chasseur
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Ven 21 Déc - 17:24

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 1 an
Réputation: Jian wan, on le veut sur le terrain ou dans son lit, pas dans sa vie. Sang chaud mais approche froide. C'est un connard méprisant. Il est sollicité pour les attaques de front., il fait partie des chasseurs dont la violence semble parfois égale à celle des chimères qu'il combat.
Arme(s) utilisée(s): 2 épées des plus classiques, 1 lourde courbée et une plus fine et raide, semblable aux armes factices que l'on retrouve au Kendo.
"C'est une belle bouillie (bouillie oui, pas bouille, le physique c'est déjà fait) qui arrive." 
J'avais lu bouille comme un con j'me suis senti roasted mdrr 
Bienvenue à toi, je lis ton histoire plus en détails et si j'ai besoin de chipoter sur des petits trucs, je t'envoie un MP !


Ce soir comme hier soir, tu céderas à tes démons. Tu détestes les problèmes mais encore plus les solutions.  - Disiz #810808
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Métier : Chasseresse

Avatar : Hassan of Serenity de l'univers Fate
Messages : 10
Points : 27
Parmi nous depuis le : 20/12/2018


Chasseuse
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Sam 22 Déc - 20:28

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 3 ans
Réputation: "La Luna". C'est le petit nom qu'on lui donne avec sa réputation qui grandit lentement mais sûrement. Aucun fait d'arme légendaire, mais ses passages sont souvent marqués par des éclats émotionnels. Et qui, à chaque apparition, semblent la changer de la précédente. Le lunatisme dont elle ne se cache pas spécialement, lui donne cet aspect psychologique de la Lune, ces fameuses plusieurs faces. D'où le surnom, d'après certains, quant à savoir qui l'a employé en premier, c'est une autre histoire. Du reste, elle a bonne réputation dans les rangs, efficace, certains la pensent effacée, surtout à cause de son manque d'autorité en réalité. Elle fait le parfait appât, ou la parfaite force de frappe discrète, un peu comme une assassin. Elle se fait oublier, puis frappe quand les ouvertures sont suffisantes dans les défenses de l'adversaire.
Arme(s) utilisée(s): Des griffes longues et arrondies pour les deux extrêmes, pour un total de quatre avec les droites du milieu. Elles sont détachables facilement, pour permettre d'utiliser ses mains sans encombrement, mais restant attachées à la tenue, pour ne pas les perdre et les ramasser à chaque fois.
Hello par ici! Ou rebonjour, enfin... Osef ! C'est pour prévenir les grandes pontes du coin, que ma fifiche elle est finie, et prête à passer au toaster !


Et j'en profite aussi (S'bien parce que je suis sympa aujourd'hui, moi aussi je suis lunatique ouesh (Et y'a des jours où j'dis ouesh, c'est moche hein ?)) pour remercier (Oui la parenthèse était longue, donc je suis sûr que vous aviez oublié le début de la phrase, et vous avez du relire <3) ceux qui me souhaitent la bienvenue encore ~

IL FAUT CONNAITRE FATE, C'EST TROP BIEN AHFOGBLUGBLU. Mais ouais, quand on a pas suivi depuis le 'début', j'avoue que là, ça commence à faire beaucoup de trucs à voir, et pas forcément dans un ordre évident :s
Merci pour le compliment sur l'avatar cela dit <3 J'adore Hassan, j'adore les dark skin, alors vu que j'ai l'occasion de la jouer avec une idée de perso qui lui convient :3


Et ouais, bouille, bouillie, ça m'a fait rire, me suis dit que les gens allaient devoir relire pour être sûrs de pas confondre ^-^ BUSTED !
Merci en tout cas, et j'ai modifié les petits trucs vu en MP pour que ce soit logique ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You look like I need another beer.
Masculin

Métier : Chasseur.

Avatar : Richard Harmon.
Messages : 64
Points : 120
Parmi nous depuis le : 09/06/2015


Administrateur du forum - Chasseur
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Dim 23 Déc - 2:23

http://take-a-ticket-plz.tumblr.com/Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 2064.
Réputation: Regan c’est le chewing gum sur lequel tu marches par erreur et qui, en plus de limiter ton allure sur le chemin pavé de la vie, te nique ta paire de pompes favorite. Véritable paratonnerre à catastrophe, il est pour cela communément considéré comme un porte-bonheur par ses coéquipiers. Regan c'est l'immaturité assumée, presque l'inconscience par moment. Il est sans filtre, sans-gêne et d'un naturel.. envahissant. Il est également rapide, agile et plus instinctif que stratégique, se contentant généralement de suivre les directives de tacticiens plus compétents (non sans contester pour la forme).
Arme(s) utilisée(s): Fouet & souba (katana à lames jumelles parallèles). Armes adaptées à son rôle d'appât/leurre/diversion sur le terrain. Il fait le lien entre les Chasseurs dits "offensifs."
MDRRRRRRRR BIENVENUE FARFURETTE ♡
Quoi? Oui j'commence déjà à m'écarter du surnom "officiel" mais—


(J'suis sûr tout l'monde s'attendait à c'que j'sorte ma carte "Je suis Regan" avouez j'suis imprévisible en vrai MDRR)

OUI BON DU COUP

J't'aime déjà toi *doe eyes*

J'me suis marré tout du long de la description physique et morale (sa maladresse sociale m'a d'ailleurs rappelé mon Regan sauf que lui est awkward as fuck en plus de ça mdrr) ET COPINE D’ÉPAULE DÉBOÎTÉE PAR UN INKEN AAAAAH /o/ C'est un fléau qui s’abat sur ceux qui jouent des rôles d'appâts? Ça pourrait être un running gag, viens on monte un club 8D

J'ai un petit souci de visualisation de ses griffes par contre, j'imagine un truc à la Wolverine j'me trompe ouuuu..? Y'aurait moyen d'en avoir le nombre par main et la longueur peut-être?

Super hâte de lire tes rp en tout cas :B (oui j'suis ce genre de stalker)


Thanks for coming to my TEDtalk


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Métier : Chasseresse

Avatar : Hassan of Serenity de l'univers Fate
Messages : 10
Points : 27
Parmi nous depuis le : 20/12/2018


Chasseuse
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Dim 23 Déc - 2:59

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 3 ans
Réputation: "La Luna". C'est le petit nom qu'on lui donne avec sa réputation qui grandit lentement mais sûrement. Aucun fait d'arme légendaire, mais ses passages sont souvent marqués par des éclats émotionnels. Et qui, à chaque apparition, semblent la changer de la précédente. Le lunatisme dont elle ne se cache pas spécialement, lui donne cet aspect psychologique de la Lune, ces fameuses plusieurs faces. D'où le surnom, d'après certains, quant à savoir qui l'a employé en premier, c'est une autre histoire. Du reste, elle a bonne réputation dans les rangs, efficace, certains la pensent effacée, surtout à cause de son manque d'autorité en réalité. Elle fait le parfait appât, ou la parfaite force de frappe discrète, un peu comme une assassin. Elle se fait oublier, puis frappe quand les ouvertures sont suffisantes dans les défenses de l'adversaire.
Arme(s) utilisée(s): Des griffes longues et arrondies pour les deux extrêmes, pour un total de quatre avec les droites du milieu. Elles sont détachables facilement, pour permettre d'utiliser ses mains sans encombrement, mais restant attachées à la tenue, pour ne pas les perdre et les ramasser à chaque fois.
Salut, gueule cassée de The 100 o/ 

Marrant qu'on soit frères d'épaules, je m'attendais pas du tout à ce que ce soit un classique (Nan, franchement, une bestiole de taille humain avec un crâne bélier, je vois pas pourquoi j'imaginait le prendre dans l'épaule comme une cruche o/) mais s'marrant ouais, on va créer le fan club des os brisés par Inken ~

Pour les griffes, Wolverine c'est compliqué, ça sort des doigts, brrrr, je me suis pas ait greffer ces merdiers.
Nan, imagine plutôt les griffes de Vega dans Street Fighter (Vega européen, pas Vega version original Jap, anecdote : Monsieur Bison dans la version Jap, s’appelait Vega à la base ~) mais j'imagine plutôt quatre griffes, à chaque main, et celles du 'tour' un peu arrondis. J'ai des idées bizarres mais précises.

Mais merci pour la bienvenue, Murphy l'appat o/ Je compte pas garder ce rôle moi au moins. Niark Niark.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You look like I need another beer.
Masculin

Métier : Chasseur.

Avatar : Richard Harmon.
Messages : 64
Points : 120
Parmi nous depuis le : 09/06/2015


Administrateur du forum - Chasseur
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Dim 23 Déc - 3:57

http://take-a-ticket-plz.tumblr.com/Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 2064.
Réputation: Regan c’est le chewing gum sur lequel tu marches par erreur et qui, en plus de limiter ton allure sur le chemin pavé de la vie, te nique ta paire de pompes favorite. Véritable paratonnerre à catastrophe, il est pour cela communément considéré comme un porte-bonheur par ses coéquipiers. Regan c'est l'immaturité assumée, presque l'inconscience par moment. Il est sans filtre, sans-gêne et d'un naturel.. envahissant. Il est également rapide, agile et plus instinctif que stratégique, se contentant généralement de suivre les directives de tacticiens plus compétents (non sans contester pour la forme).
Arme(s) utilisée(s): Fouet & souba (katana à lames jumelles parallèles). Armes adaptées à son rôle d'appât/leurre/diversion sur le terrain. Il fait le lien entre les Chasseurs dits "offensifs."
Ah oui non Regan s'est fait écarteler en tentant d'en arrêter une avec son fouet lui, enfin, dans une succession de mauvais réflexes mais tu vois l'idée mdrr

...j'avais mis "j'imagine un truc à la Wolverine mais genre, détachable" au début dans ma question pis j'l'ai viré en me disant que c'était redondant (HANA REGARDE!! CE MOT MOCHE, IL EST POUR TOI ♡) vu que tu l'avais déjà précisé..... PERDU MDRR C'était vraiment la longueur que j'avais du mal à visualiser mais c'est bon du coup :B (bon par contre pour le nombre ça fait pu trop farfuret tout ça....... T'AS CASÉ MA JOKE)


Thanks for coming to my TEDtalk


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin

Messages : 383
Points : 5
Parmi nous depuis le : 20/07/2011


Compte fondateur
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Ven 4 Jan - 20:16

Voir le profil de l'utilisateur



En revanche, ce qu'il manquait à un poids plume comme elle, c'était l'autorité. Rarement elle était écoutée par ses collègues, ou alors était-elle écoutée, puis vaguement ignorée. 


BIENVENUE DANS NOS RANGS



Bienvenue dans nos rangs Wolverine de la luna ! 

Je suis navré pour le temps qu'il m'aura fallu pour finir ta fiche, j'ai été un peu occupé ces derniers jours entre les fêtes, la maladie et... le boulot, disons ! 

J'ai beaucoup aimé le fait que son manque d'autorité lui ait parfois (et peut-être encore aujourd'hui) porté préjudice auprès de ses pairs, très réaliste, 50 points de love pour toi.


AH, et ! Dans ma fiche j'ai dit que Jian wan avait "sauvé" l'une de ses coéquipières lors de son dernier examen mais que cette coéquipière lui en veut encore aujourd'hui pour l'avoir mis de côté, maintenant qu'elle aurait pu très bien faire ce qu'elle voulait faire : Si tu n'avais pas d'autre joueur en tête pour jouer ce rôle, je me propose donc à être celui qui lui dit de calm ses tits dans ses coins ! 

Sur ce, je te valide ! N'oublie pas d'activer ta fiche personnage dans ton profil et d'y écrire la réputation de ton perso, armes, etc... eeet de faire ta fiche de relations ! LA BISE ! Encore désolé pour le retard-

#Jian wan


Revenir en haut Aller en bas
avatar
j&#39;ai l&#39;air méchante mais en vrai... ça m&#39;arrive de l&#39;être
Féminin

Age : 22
Métier : Chasseur

Avatar : A2 - NieR Automata
Messages : 75
Points : 225
Parmi nous depuis le : 12/12/2013

Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Sam 5 Jan - 20:43

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: Cette année
Réputation: La fille à papa. Fille unique du plus jeune fondateur du SSN, la réputation de son père lui fait de l'ombre, et elle essaie de s'en dépêtrer tant bien que mal. Il lui faudra pas moins de deux ans et demi pour se faire accepter par la majorité de ses pairs. Elle est douce, joyeuse et pleine d'amour. Ceci dit, la personne sur le front n'a strictement rien à voir avec la petite Taisu qui semble si frêle au quotidien : agile comme un singe, souple comme un félin, sa réputation faite à l'académie reflète énormément ses capacités de Chasseuse : très bonne au corps à corps, excelle à distance, mais sa tendance à s'éparpiller à souvent raison d'elle. Littéralement plus froide également, Savannah est le jour avec ses proches et la nuit face aux chimères.
Arme(s) utilisée(s): Arbalète : Efficace à distance ; Arc : À l'aise aussi bien à distance qu'en corps à corps, elle cherche encore à perfectionner son arme de la meilleure manière qui soit ; Lance : son arme de prédilection quand elle décide de [strike]niquer des mères[/strike] se battre face à des chimères plus épaisses dont le combat nécessite une technique plus "rapprochée"
avec beaucoup de retards : BIENVENUE ♥️
J'aime tellement les persos plus petits que les miens bouhouuuu je m'empresse de lire le reste de ta fiche je dois avoir environ 1546 rps sur le feu mais BREF.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin

Métier : Chasseresse

Avatar : Hassan of Serenity de l'univers Fate
Messages : 10
Points : 27
Parmi nous depuis le : 20/12/2018


Chasseuse
Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga
Sam 5 Jan - 22:03

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 3 ans
Réputation: "La Luna". C'est le petit nom qu'on lui donne avec sa réputation qui grandit lentement mais sûrement. Aucun fait d'arme légendaire, mais ses passages sont souvent marqués par des éclats émotionnels. Et qui, à chaque apparition, semblent la changer de la précédente. Le lunatisme dont elle ne se cache pas spécialement, lui donne cet aspect psychologique de la Lune, ces fameuses plusieurs faces. D'où le surnom, d'après certains, quant à savoir qui l'a employé en premier, c'est une autre histoire. Du reste, elle a bonne réputation dans les rangs, efficace, certains la pensent effacée, surtout à cause de son manque d'autorité en réalité. Elle fait le parfait appât, ou la parfaite force de frappe discrète, un peu comme une assassin. Elle se fait oublier, puis frappe quand les ouvertures sont suffisantes dans les défenses de l'adversaire.
Arme(s) utilisée(s): Des griffes longues et arrondies pour les deux extrêmes, pour un total de quatre avec les droites du milieu. Elles sont détachables facilement, pour permettre d'utiliser ses mains sans encombrement, mais restant attachées à la tenue, pour ne pas les perdre et les ramasser à chaque fois.
C'est toujours bien de se remettre dans le bain avec un peu de lecture ! En espérant que la mienne soit satisfaisante ~

Et merci pour la validation, j'ai, au prix d'un effort surhumain, speedé sur mon journal de bord 
Du coup me voila lancée sur le chemin de la gloire ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Sumpun "La Luna" Taga




Revenir en haut Aller en bas

Sumpun "La Luna" Taga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)
» Luna SnowWolf
» I know what you want [Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHITA NO SEKAI :: Avant de RP :: Présentez-vous, soldats ! :: Dans nos rangs-
Sauter vers: