Ashita no Sekai



 

Partagez|

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Contexte Ven 8 Avr - 16:54
avatar
« Compte fondateur »
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Masculin
Messages : 337
Parmi nous depuis le : 20/07/2011



災害時代




« Brandis ta lame, chéris le sang qui la salit.
La sueur qui tombera sur nos terres, donnera vie au printemps... »

Mardi 10 août 2059, le Japon est secoué par le plus grand cataclysme de tout les temps. Ni typhon, ni tremblement de terre, le pays le mieux équipé contre les catastrophes naturelles se retrouve face à un phénomène encore inconnu aux yeux du Monde : l'apparition d'irascibles et gigantesques chimères.

Rapidement, la nouvelle fait le tour du globe. De colossales forces armées, d'Europe, d'Amérique et d'Asie sont déployées sur la zone assaillie par les bêtes. Il fallut deux jours et trois nuits pour expulser ces dernières dans les entrailles de l'enfer. Les dégâts causés ce jour-là furent monstrueux : des villes entières furent rasées et sans peser les blessés, on compta des milliers et des milliers de morts. Aujourd'hui, on se souvient de ce jour comme la célèbre « Journée Hurlante ».

Tokyo, l'épicentre de l'attaque, fut au tiers détruit. Un gouvernement provisoire s'installa à Yokohama dans les mois qui suivirent. La situation s'étant embourbée, la ville rapidement fortifiée est proclamée l'année suivante capitale du Japon et change de nom pour Aotoshi (青都市 littéralement ville bleue). Renforcée sous l'autorité du SSSN (Service de Sécurité et de Surveillance de la Nation) et basée sur des schémas futuristes, son agglomération est un modèle de forteresse technologique avancé sur son temps en terme de sécurité et d'ingénierie, inspirant par la suite d'autres villes dites "bleues". Assiégée par de riches entrepreneurs, héritiers, hommes politiques et célébrités (la sûreté et le confort ayant effectivement un prix) peu de classes moyennes parviennent à se trouver un abri sous le ciel d'Aotoshi ou de sa périphérie. De ce fait, le fossé social japonais n'a jamais été aussi grand qu'il ne l'est à présent. Une partie non négligeable de la population, la plus démunie, fut mise à l'écart de toute évolution et livrée à elle-même, elle se retrouve face à la menace perpétuelle et cruelle d'une attaque de chimères.

Face à un tel problème, les mesures engagées furent conséquentes. On réaménagea le territoire, créa de nouvelles infrastructures, de nouvelles habitudes furent instaurées et surtout, on forma une nouvelle brigade entièrement conçue pour combattre ces abominables créatures : Les chasseurs, héros de cette ère de fléau (災害時代).

Oppression ou danger, c'est à vous de faire un choix.

Venez incarner un chasseur, un cavalier, un apprenti ou un civil à l'abri ou sans armure,  Ashitanosekai vous ouvre ses portes et puisse le sort vous être favorable ԅ(≖‿≖ԅ)




I D – O
Loading ▓ ▓ ▓ ▓ ░ 90 %



L'ID-0 est un bracelet holographique ultra-sensible. Sa mise sur le marché transforma littéralement les interactions économiques et sociales. *Il est blanc pour les civils, noir pour les chasseurs, gris pour les cavaliers emmenés à être sur le terrain (voir groupes).

A savoir, le premier but de l'ID-O était de faciliter les échanges entre les organismes (tel que le SSSN) et la population et de regrouper toutes les informations et papiers d'un individu dans un seul et même objet (cartes d'identité, bancaire, VISA...). Cependant, de nouvelles fonctionnalités lui ont été administrées après coup : possibilité de correspondre (messages ou vidéos conférence holographiques), GPS, de sauvegarde et transfère de fichiers...

Rapidement, il est devenu indispensable dans les villes bleues et de ce fait obligatoire dans ces dernières pour des raisons administratives et de sécurité. Il simplifie et accélère toutes procédures quelles qu'elles soient et constitue le moyen le plus sûr d'être prévenu d'éventuels dangers (d'un bouchon en ville jusqu'à une attaque de chimères). Un bip, un touché, et vous voilà alerté des dernières actualités, par messages d'alerte si nécessaire.

Ne pas le porter sur soi au sein d'une agglomération bien desservie (ville bleue) est alors considéré comme un délit répréhensible d'amende.

publié par le SSSN




C h i m è r e s
Loading ▓ ▓ ▓ ▓ ░ 90 %



Apparues pour la première fois il y a six ans de ça à Tokyo, les manifestations de ces abominations n'ont cessé d'accroître et de gagner du terrain. Leur existence bouleversa naturellement les systèmes mis en place. De grandes ressources ont dû être mobilisées pour répondre aux nouveaux besoins de sécurité et de défense du pays. On rehaussa les mesures de sûreté en réaménageant le territoire, en créant de nouvelles infrastructures et en instaurant de nouvelles habitudes. Plus encore, on forma une nouvelle brigade, entièrement conçue pour combattre ces abominables créatures : Les chasseurs, héros de ce monde nouveau.

Encore inexpliquées par la science, ces créatures font l'objet d'études très sérieuses dans lesquelles les plus grands esprits, tous pays confondus, collaborent. Encore très peu de choses sont sues à leurs sujets, quelques comportements animal on été remarqué chez certaines mais d'autres ne semblent répondre qu'à des besoins de sang et de chair. Il faudra certainement plusieurs années pour saisir leur nature profonde et à peine moins pour découvrir toutes leurs espèces : voir bestiaire des chimères.

Toute information officielle sujette aux chimères est seulement et obligatoirement communiqué par messages d'alerte nationales sur l'ID-0 ou par flashs d'alerte nationaux sur les autres moyens de communication par le SSSN qui est l'unique organisme en charge de ces créatures (et de ses combattants).
publié par le SSSN




C h a s s e u r s
Loading ▓ ▓ ▓ ▓ ░ 90 %



Les chasseurs forme une milice indépendante aux autres corps de l'armée, ils sont formés à combattre les chimères. Ils sont pris en charge par le SSSN et constitue l'élite de la défense du pays. La base principale des chasseurs, Anos -officieusement appelée Centrale- se situe à Aotoshi.

۞۞۞۞۞۞

Un civil devient chasseur dès qu'il valide ses trois années d'études -et d’entraînements- dans l'académie de chasseurs où on l'instruit, la plus connue étant Anos à Aotoshi (du même nom que la base qui s'y trouve aussi). Selon le parcours du civil (anciennement militaire par exemple), il existe toutefois d'autres moyens d'y parvenir, notamment grâce à des formations intensives répondant à des délais plus brefs.

On les différencie les chasseurs aux apprentis chasseurs aux emblèmes se situant sur leurs tenues. L'emblème carquois correspond à la première année d'étude, l'emblème archer correspond à la deuxième année, l'emblème flèche correspond à la troisième et dernière année et le dernier emblème correspond à la validation de toute la formation : un chasseur.
Il n'est pas impossible de voir aux côtés de ces emblèmes certaines médailles. Elles sont gagnées et méritées par les actions faites sur le terrain.

Reconnaissables à leurs tenues quelque peu futuristes, faites en nanomachines qui multiplient leurs capacités physiques et à leurs équipements généralement imposants (Voir combinaison et équiments), les chasseurs sont vus comme les héros de cette nouvelle ère de fléau et l'on fait apprendre leur hymne très tôt dans les écoles :

« Brandis ta lame, chérie le sang qui la salie.
La sueur qui tombera sur nos terres, donnera vie au printemps... »

Certaines rencontres sont organisées avec les habitants, apprentis et chasseurs dans l'Arène (voir bâtiments, juste en dessous de contexte). De plus, la population peut suivre certaines parties de leurs expéditions grâce aux caméras insérées sur leurs combinaisons sur les chaînes du SSSN. Certains chasseurs peuvent même être amenés à avoir un surnom officieux par les civils et médias.

Un chasseur bénéfice d'un logement (gratuit) à la base partagé avec ses coéquipiers. Egalement, d'aides financières (pour une maison secondaire par exemple), administratives (ramener sa famille dans une ville bleue), de pensions alimentaires et d'une assurance vie et ce sans compter son salaire. Il promet donc à sa famille une sécurité et un confort de vie. « Aux sacrifices, ses récompenses »

*Voir aussi "Cavaliers" dans le sujet "Groupes"

publié par le SSSN




S S S N
Loading ▓ ▓ ▓ ▓ ░ 90 %



Le SSSN (Services de Surveillance et de Sécurité de la Nation) est l'organisme mère de la nation. Son siège social a déménagé de Tokyo au centre d'Aotoshi en 2060. Pour exercer sa finalité (surveillance et sécurité), le SSSN divise ses actions en quatre branches.

Une branche technologique – Le SSSN est à l'origine -entre autres- de l'ID-0 ou encore des WD (Walkers Droids : robots mignons nettoyant les villes bleues).
Une branche scientifique – C'est son personnel en ingénierie qui confectionna -entre autres- les combinaisons de chasseurs et leurs équipements. (Voir combinaison et équipements). La branche scientifique est aussi en charge de l'étude soigneuse des chimères. (voir bestiaire)
Une branche militaire – Les chasseurs sont sous la coupe du SSSN.
Une branche communication – La présence colossale de télé et de radios dans les rues et transports communs des villes bleues tient de l'aboutissement d'un projet du SSSN. Par ailleurs, l'organisme détient ses propres chaînes, radios et site. Le SSSN a également construit une tour au centre de son bâtiment qui permet de véhiculer certaines informations de masse.

Toute information officielle sujette aux chimères et chasseurs est seulement et obligatoirement communiqué par le SSSN qui est l'unique organisme en charge de ces créatures et de ses combattants. Le SSSN censure -et sanctionne- les informations en provenance d'autres organismes afin d'éviter à la population, panique et peur basés sur des événements vaporeux non certifiés par ses services.

publié par le SSSN




V i l l e s   b l e u e s
Loading ▓ ▓ ▓ ▓ ░ 90 %



Les villes bleues sont par opposition aux villes rouges, les villes ou agglomérations fortement protégées. Elles sont à la pointe technologie et généralement régies par les lois strictes du SSSN. De ce fait, il est très cher d'y vivre et porter son ID-0 y est obligatoire. Il est très rare si ce n'est impossible de croiser des sans-abris dans la rue ou de réels malfrats. Une personne peut être expulsée de la ville si elle ne peut plus payer ou ne consent pas aux règles de sécurité imposées.

La plupart d'entre elles disposent d'une base ou d'une académie de chasseurs en leurs seins. On parle de ville bleue car la tour au centre de la ville (voir bâtiments), émet une lumière bleue lorsque rien n'est à signaler dans les alentours. La plus connue de toutes, la ville bleue par excellence, est Aotoshi mais il en existe une dizaine sur le territoire japonais.


publié par le SSSN




A o t o s h i
Loading ▓ ▓ ▓ ▓ ░ 90 %



Aotoshi (青都市 littéralement ville bleue) est la ville bleue par excellence et lieu principal du forum. Anciennement connu sous le nom de Yokohama, cette ville situé à 40km du centre de Tokyo reccueilli les hautes sphères présente dans la capitale lors de la Journée Hurlante. Suite aux incroyables mesures de fortifications du SSSN et fort de la présence politique en ces murs, elle fini par être nommé capitale du Japon en 2060.

En matière de protection, Aotoshi semble être inégalable, la base principale des chasseurs (Anos, aussi nommée Centrale) et la plus prestigieuse académie de chasseurs (du même nom que la base) s'étant installées sur ses terres. Question confort elle n'a rien à envier aux capitales occidentales. Elle est la ville la plus technologique du monde et ce sans pour autant y perdre du charme, bien au contraire. Comme toutes villes bleues, elle est majoritairement peuplée par de riches entrepreneurs, héritiers, hommes politiques et célébrités qui ont su utiliser leurs fortunes pour faire de cette forteresse un lieu charmant et agréable où vivre.

publié par le SSSN

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Contexte Dim 10 Avr - 16:08
avatar
« Compte fondateur »
Voir le profil de l'utilisateur
Sexe : Masculin
Messages : 337
Parmi nous depuis le : 20/07/2011



BÂTIMENTS



SSSN – Le bâtiment du SSSN se situe au coeur d'Aotoshi. Il est énorme et circulaire. Couvert de grandes vitres miroirs qui ne permettent de voir à travers, seul le personnel est en mesure de décrire son intérieur. Un intérieur très particulier et à la pointe de la technologie comme on peut s'en douter. Le siège du SSSN ne laisse aucune chance de se retrouver dans son immense domaine n'ayant ni plan ni guide pour les étrangers.

Au centre du bâtiment, une géante tour qui domine la ville, officieusement appelée Phare.

PHARE – Au centre du siège du SSSN, à Aotoshi, se trouve une tour qui domine la ville de sa hauteur. Elle émet une lumière bleue à l'instar d'un Phare, ce qui lui vaut ce surnom officieux. Lorsqu'une attaque de chimères a lieu aux alentours de la ville ou en son cœur, le Phare teint la ville d'un rouge vif et une force militaire accompagne les habitants à regagner leurs demeures tandis que la base d'Anos envoie ses chasseurs sur le terrain.

Accessoirement, il sonne l'alerte du couvre feux, soir et matin (23h et 6h), si vous êtes dehors passées ces heures, votre ID-0 le fera savoir au SSSN et gare à vous.

ACADEMIE – En 6 ans, le SSSN donna vie à 6 académies,  toutes composées d'internats obligatoires, réparties sur les différentes îles du pays. A l'instar de la base du même nom, l'académie Anos (à Aotoshi) fut la première construite et s'avère être la plus grande et reconnue du pays. Elle accueille les apprentis chasseurs selon les mêmes critères d'admission. Si Anos est vu comme la plus prestigieuse des académies de chasseurs, c'est à l'Arène de la ville qu'elle le doit, véritable + pour ses apprentis.

BASE – Le SSSN bâtit ou rénova en 6 ans 16 bases installées dans les plus grandes villes du pays. La base Anos (à Aotoshi) fut la première construite et s'avère être la plus grande et reconnue du pays. On la nomme aussi Centrale.

Faire partie de l'Académie Anos ou de la Base Anos est généralement vu comme un privilège.

ARENE – L'Arène est le lieu de rencontre entre chasseurs et chimères et habitants et chasseurs et se situe à Aotoshi. C'est un bâtiment architecturale et technologique inscrit au patrimoine mondial. En effet, assez immense pour accueillir des chimères et un public nombreux, l'Arène a été conçu par les plus grands et est en matière de sécurité et de progrès, remarquable en tous points.

Le public est séparé de son cœur par une matière se rapprochant du verre : transparente, épaisse mais infiniment résistante. Cette matière, comme l'ensemble de la place est visuellement modifiable. L'on peut en effet choisir le décor, l'environnement dans lequel on souhaite voir se dérouler le combat. Le sol peut lui aussi subir des changements maîtrisés : boueux, dur, terre, herbe, rochers... Pour ceux qui connaissent Huger Games, le principe est un peu le même.

Son premier but était de faire passer les tests finaux des apprentis chasseurs de tout le pays. L'examen final des flèches, car ouvert au public, est un événement national (voire mondiale) appréhendé tout au long de l'année. L'effervescence de la population pour y assister est immense et les places sont très chères. Cependant, un certain quota de billets est offert dans les villes rouges à moindre prix afin de permettre aux plus démunies d'avoir leurs chances. Pour ceux n'ayant pu s'en procurer : l’événement est diffusé sur les chaines du SSSN (télé, commentaires radio...) et dure deux semaines de Février, le temps de faire passer chacune des 6 académies. *Il n'est pas rare de voir des paris sur les apprentis mais ces derniers sont sévèrement punis. Pour plus d'informations sur l'examen, se rendre dans groupes > flèches > examens.

Suite à l'audience reçue pour ces représentations, le SSSN décida de multiplier les rencontres de ce genre. Grâce aux caméras insérées sur les combinaisons des chasseurs, le SSSN recrée et diffuse en hologramme dans l'arène les combats qui ont pu avoir lieu en mission. Une sorte de cinéma très (trop?) réaliste interdit, tout comme les représentations, au moins de 16 ans.

Tout l'argent gagné revient à alimenter l'Arène et la branche militaire du SSSN.

TRANSPORTS – Le tram est le transport le plus utilisé dans les villes bleues. Pour des raisons environnementales, la circulation des automobiles fut restreinte. Il n'est pas interdit de prendre la voiture mais les feux rouges constants donnent peu envie aux conducteurs de rouler.

Revenir en haut Aller en bas

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHITA NO SEKAI :: Avant de s'inscrire :: Informez-vous-
Sauter vers: