Ashita no Sekai



 

Les mots seuls n'ont que très peu de sens

 :: Au cœur d'Aotoshi :: En périphérie :: L'Atelier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin

Age : 24
Métier : Chasseur

Avatar : Noctis Lucis Caelum
Messages : 92
Points : 208
Parmi nous depuis le : 08/12/2013


Fondateur du forum - Chasseur
Sujet: Les mots seuls n'ont que très peu de sens
Lun 7 Jan - 15:16

Voir le profil de l'utilisateur




Informations complémentaires
Depuis: 1 an
Réputation: Jian wan, on le veut sur le terrain ou dans son lit, pas dans sa vie. Sang chaud mais approche froide. C'est un connard méprisant. Il est sollicité pour les attaques de front., il fait partie des chasseurs dont la violence semble parfois égale à celle des chimères qu'il combat.
Arme(s) utilisée(s): 2 épées des plus classiques, 1 lourde courbée et une plus fine et raide, semblable aux armes factices que l'on retrouve au Kendo.
Les mots seuls n'ont que très peu de sens
ft. ma soeur

Les mots seuls n'ont que très peu de sens. En fait, ce n'est qu'accompagnés d'un ton ou d'une action qu'ils révèlent leur vraie nature. C'est ainsi que sans la moindre injure, un simple prénom peut se faire entendre en menace.

« Shun-Hi ! »

Il avait débarqué dans l'atelier comme une boule à canon. Oh oui, il y avait tout à fait sa place, il se confondait très bien au milieu de toutes ces armes. Et que pouvait attirer plus l'attention d'une confectionneuse d'armes qu'une bombe humaine prête à exploser dans sa fabrique ? Cette fois, elle ne pouvait pas l'ignorer et elle n'avait d'autres choix que de lui répondre.

« Tu peux m'expliquer à quoi tu joues ? »

Il se foutait bien de l'embarras dans lequel il pouvait la mettre, à l'engueuler comme s'il était son père et elle une gamine sur son lieu de travail. A vrai dire, il n'y pensait même pas. Lui ne voyait qu'elle. Si bien qu'il n'eut aucun remord à dégager le client qui se trouvait entre eux comme s'il n'était qu'un vieux rideau de douche.

Elle avait pourtant grandi, la "gamine". Il s'en rendit compte aussitôt qu'il fut rendu en face d'elle. Depuis quand ne l'avait-t-il pas vu, en fait ? Apparemment trop longtemps pour que la réponse lui vienne spontanément. Il l'avait saisi par le poignet mais vaguement désarçonné, eut un court moment d'absence en venant trouver son regard. Belle, très belle. ...Elle met du noir autour de ses yeux ?

« T'as besoin d'un tuto pour savoir comment l'utiliser peut-être ? »

Il parlait, avec un sarcasme pas subtile pour un sous, de son ID-0 qui trônait à deux centimètres seulement de la main qui prenait son poignet droit en tenaille. Il ne mit pas longtemps à remarquer aussi son tatouage. C'est qu'il ne passait pas inaperçu, il lui prenait tout le bras. Et à bien y regarder, il ressemblait à celui qui prenait tout son bras aussi. Rien de surprenant à ça, puisqu'il s'était inspiré de ses dessins... chose dont elle ne savait encore rien puisque sa manche lui en cachait l'existence.

Evidemment, la scène attira les regards, dont ceux des héros et futurs héros qui étaient venus en cette belle matinée faire chouchouter leurs armes. C'est donc sans surprise que l'un d'eux se précipita pour enfiler sa cape de super-casse couilles. Héros de cette ère de fléau hein... C'était à se demander qui était le fléau là.

« Eh mec, lâche-la ! »

Et il aurait pu prendre cette belle initiative de vouloir secourir sa sœur relativement bien si seulement il n'avait pas accompagné ses mots d'une main sur son épaule. Jian wan était connu pour être arrogant et agressif et pas le moins du monde affectueux. Personne ne se doutait que cette facette existait chez lui et qu'en plus d'être importante, elle le rendait encore plus exécrable. Il s'agissait d'une discussion entre sa sœur et lui. Il n'était pas d'humeur à être juste insolent. Là, il était vraiment chaud pour casser en deux le premier bâtard qui viendrait lui casser les couilles. Le regard qu'il lui lança aurait fait pâlir ses guns... s'il lui avait donné le temps de bien le regarder. Mais son sauveur n'eut le temps de rien voir. A peine sa main avait-t-elle frôlé sa veste qu'il se retrouva brusquement le bras bloqué derrière le dos et la tête fichée au mur comme un poster de Tokyo Hotel dans les années 2005.

« Et si tu t'occupais plutôt de ton cul avant que j'te fasse un deuxième trou de balle ? »

Il jeta un oeil sur son bracelet. C'était un chasseur, pas le premier et surement pas le dernier avec qui il entrait en... contact, surtout ces derniers temps. A cran, voilà. C'était ça. L'absence de réponses de sa sœur ses deux derniers mois l'avait peut-être rendu un peu à cran. La tension n'avait pas eu le temps de descendre et elle n'était pas prête de le faire compte tenu de sa hauteur. Dans ses précédentes missions, on avait pu le voir crever les yeux des chimères comme des olives dans un apéro dînatoire et cogner un collègue pour avoir abattu la créature avec qui il souhaitait un 1 contre 1 à la Mortal Kombat. D'ailleurs, il revenait tout juste de l'une d'elle, et la plaie sur son front qu'il n'avait pas pris le temps de soigner en témoignait parfaitement.
La seule chose qu'il avait lâché récemment, c'était sa patience.
made by black arrow


Ce soir comme hier soir, tu céderas à tes démons. Tu détestes les problèmes mais encore plus les solutions.  - Disiz #810808
Revenir en haut Aller en bas

Les mots seuls n'ont que très peu de sens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des mots (à deux)
» Les mots à sonorités proches
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Des animaux très curieux .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASHITA NO SEKAI :: Au cœur d'Aotoshi :: En périphérie :: L'Atelier-
Sauter vers: